ACCUEIL

cropped-bl-portrait.jpg 

Professeur des Universités
Sciences du Langage, phonologie et sciences cognitives
Membre Senior de l’Institut Universitaire de France (2008-)
Vice Président du Conseil Scientifique, chargé de la recherche (2008-2012)
Délégué Scientifique de l’AERES, section des établissements (2013-2014)

Contact:

Bernard Laks
Département des Sciences du langage
Université de Paris Ouest
200 avenue de la République
92000 Nanterre France

Laboratoire Modyco (UMR 7114, CNRS/Paris Ouest)
http://www.modyco.fr

Thèmes de recherche:

Phonologue, mes activités scientifiques concernent la phonologie et les sciences du langage, en elles-mêmes et dans leurs relations aux sciences cognitives. Elles s’organisent en quatre grands domaines d’activité.

  • La linguistique variationniste et la sociolinguistique. Il s’agit essentiellement, à partir de travaux empiriques précis de rendre compte de la variété des usages et des pratiques linguistiques. Ce travail d’analyse linguistique et sociolinguistique débouche sur un travail formel de modélisation qui vise à construire des grammaires cognitivement plausibles tout en étant variables, plastiques et déformables.
  • La phonologie générale et la phonologie du français. La phonologie constitue l’un des socles scientifiques de la linguistique contemporaine et l’une de ses composantes les plus formelles. Mon activité concerne plus particulièrement le domaine de l’organisation accentuelle, syllabique et prosodique pour lesquels j’ai proposé des formalisations dynamiques et neuromimétiques inspirées du connexionnisme et des réseaux de neurones formels. J’ai appliqué ces modèles à la phonologie de diverses langues et plus particulièrement à celle du français. Ces travaux ont des applications computationnelles mais aussi des applications industrielles dans le domaine du traitement automatique de la parole.
  • La linguistique générale et sciences cognitives. Il s’agit essentiellement de réfléchir à l’articulation des modèles et théories linguistiques actuels avec les neurosciences et les sciences cognitives. En phonologie harmonique j’ai essentiellement développé une approche dynamique de type subsymbolique qui critique le paradigme cognitiviste classique. Cette approche débouche sur des propositions précises concernant les niveaux de représentation et leur implémentation neurocognitive.
  • L’histoire et l’épistémologie de la phonologie. Les théories et modèles phonologiques sont en constante évolution. En même temps, la phonologie se présente comme un domaine unifié et une science cumulative de type poppérien. Mon activité a essentiellement consisté, en élaborant et diffusant des modèles actuels, à illustrer cette thèse d’un point de vue historique et épistémologique. Dans la dernière période, j’ai étendu cette activité au domaine de l’origine et de l’évolution du langage et des langues.